BTP : la Fédération du Var fête ses 80 ans

btp

Après deux mandats effectués par Philippe Donat, c’est Jean-Jacques Castillon qui va porter pendant les trois prochaines années les doléances des professionnels du BTP du Var.

La Fédération du bâtiment et des travaux publics du Var a un nouveau patron : Jean-Jacques Castillon, entrepreneur à Salernes, et ancien président de la section du gros œuvre. Elu le 5 décembre par ses pairs, il a pris officiellement ses fonctions le 23 mars dernier, lors de la fête des 80 ans de la Fédération.

Devant plusieurs centaines d’invités réunis au domaine de la Baratonne, et le président national Jacques Chanut, le nouveau président a prononcé son premier discours dans sa on nouveau costume : « Ce soir, je prends en main une Fédération en pleine maturité, attaquait Jean-Jacques Castillon. Nous disposons d’un outil efficace, rationalisé, qui peut se confronter à un environnement complexe, le même que nous rencontrons avec nos entreprises et qui jouit d’une belle notoriété et d’une reconnaissance à la hauteur de la légitimité de ses combats ».

Saluant le travail mené par ses deux prédécesseurs, Philippe Donat et Serge Ramonda, qui ont chacun effectué deux mandats de trois ans, Jean-Jacques Castillon a détaillé les grands chantiers qui l’attendent, à quelques jours d’échéances électorales cruciales. Le premier est assurément la nécessité d’un fort lobbying pour accélérer le rebond de la commande publique, mais aussi la volonté pour les pouvoirs publics de s’engager sur les marchés de la rénovation énergétique et de l’accessibilité, « pour lesquels les entreprises se sont préparées de longue date », insiste-t-il.

4000 emplois perdus

Un autre chantier prioritaire, c’est assurément celui lié à la lutte contre les offres anormalement basses, très souvent corollaire d’une fraude au travail détaché. Sujet auquel il faudra inlassablement continuer de sensibiliser les donneurs d’ordre et les maîtres d’ouvrage. Le nouveau président saluait à cette occasion la mise en service de la nouvelle carte d’identité professionnelle : « On saura enfin qui fait quoi sur un chantier, cela remet de l’équité entre les entreprises qui fraudent et celles qui sont en règle ».

Le dossier des prix d’achat des logements sociaux sera lui aussi en haut de la pile : avec un mètre carré fixé à 1850 € dans le Var – contre 2000 € dans les Bouches-du-Rhône ou les Alpes-Maritimes, il est impossible pour une entreprise de dégager de la marge et de financer ses investissements et son développement.

Des problématiques récurrentes mais qui pèsent directement sur la santé des entreprises et donc sur l’emploi : « Depuis 2011, nous avons perdu 4000 emplois dans notre département, pointe Jean-Jacques Castillon. Nous sommes revenus au niveau que nous connaissions en 2007, c’est-à-dire environ 19 000 salariés ».

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someonePrint this page

Soyez le premier ! on "BTP : la Fédération du Var fête ses 80 ans"

Laissez un commentaire

Your email address will not be published.